Diagnostic réseau et analyse des paquets  | NPMD | NETWALKER

Trouver la cause d’une lenteur SQL extraire les infos cruciales

Trouver la cause d’une lenteur SQL extraire les infos cruciales

Identifier l’origine d’une lenteur SQL et plus …

 

Nous en parlions dans un billet précédent, Omnipeek détecte automatiquement certaines erreurs SQL sur le réseau.

Vous avez été très nombreux à nous questionner concernant l’erreur SQL Serveur Slow Response Time :

  • Comment Omnipeek peut-il savoir que la lenteur vient du serveur ?
  • Quelle est la cause de cette lenteur ?

Identifier en 1 minute le paquet crucial parmi 253.586 trames, c'est la magie d'Omnipeek
 

Une fois encore la réponse est dans les paquets ! Et c’est la force d’Omnipeek de vous aider à trouver rapidement la cause de la lenteur SQL.

Isoler les paquets permettant le diagnostic

Commencez par ouvrir une capture contenant les échanges SQL des utilisateurs avec votre serveur. La sélection se fait en 2 temps : Rendez-vous dans la section Expert > Flows puis :

  • En bas de l’écran, dans l’onglet Even Summary, faites un clic droit sur l’erreur SQL Serveur Slow Response Time, utilisez la commande Select Related Packets et utilisez la commande Highlight selected packets.
  • Dans la partie supérieure de l’écran cliquez droit sur un des paquets sélectionnés … puis utilisez à nouveau la commande Select Related Packets puis By Flow dans le sous menu.
  • D’un clic droit renommez l’onglet en ajoutant par exemple ‘MSSQL’

Vous voila prêt pour le diagnostic des lenteurs SQL.

Analyser les erreurs SQL Serveur Slow Response Time

Omnipeek identifie les flux dans lesquels une lenteur sql est détectée
Sélection automatique des flux lents – Clic pour agrandir 

  • Rendez-vous dans la section Expert > Flows
  • Dans la partie inférieure de la fenêtre activez l’onglet Event Summary.
  • Cliquez sur la ligne indiquant les erreurs SQL Serveur Slow Response Time.

Les flux (flows en Anglais) qui ont été pénalisés par cette lenteur SQL sont identifiés par Omnipeek qui les souligne en bleu dans la partie supérieure de l’écran.

Cliquez-droit sur l’un des flux concernés et utilisez Flow Visualizer.

La modification de l'échelle de temps permet de mieux visualiser les lenteurs
L’onglet Packets affiche la chronologie des paquets – clic pour agrandir
Faites défiler la fenêtre pour localiser le message SQL Server Slow Response Time dans la colonne Expert. Pour cette analyse se sera le paquet 808.

Ajustez en haut à gauche l’intervalle de temps : ici 0,1 seconde qui permet une bonne vision des délais entre les paquets.

A ce point vous pouvez déjà comprendre pourquoi Omnipeek identifie une lenteur du serveur et non une lenteur du réseau :

  • Paquet 728 – le poste client envoie la requête SQL au serveur.
  • Paquet 730 – le serveur accuse réception de la requête immédiatement
  • Paquet 808 – le serveur met plus de 1 seconde à renvoyer la réponse à la requête SQL.

Si le serveur peut accuser réception du paquet rapidement c’est que le réseau est clean ! Par contre c’est bien au niveau du serveur qu’il faut un délai pour renvoyer les données.

Allons plus loin dans l’analyse et trouvons la source du problème …

Ouvrez alors l’onglet Payload qui affiche le contenu des paquets.

En plaçant la souris sur les paquets vous pouvez identifier le paquet 728 qui correspond à la requête SQL ‘fautive’.

La modification de l'échelle de temps permet de mieux visualiser les lenteurs
L’onglet Payload affiche le contenu des échanges – clic pour agrandir
Omnipeek affiche en clair la requête SQL qui est à l’origine de cette lenteur.

Il vous reste donc à copier cette requête et à la transmettre par email au gestionnaire du serveur SQL pour une analyse détaillée de la requête et de son traitement par le serveur !

Comme nous l’avons vu, en moins d’une minute, un administrateur réseau est capable de comprendre pourquoi les utilisateurs se plaignent de lenteurs avec la base SQL et de déterminer si le réseau est en cause ou non.

Omnipeek lui permet de trouver le paquet concerné parmi 253.586 dans cette exemple et d’extraire le contenu de la requête à l’origine du problème et de transmettre cette information détaillée aux ingénieurs SQL.

 

 

et comme toujours …
La réponse est dans les paquets !

Omnipeek est un puissant outil de diagnostic réseau

Utilisés par plus de 6.000 entreprises de toutes tailles en France et dans le monde, Omnipeek et les solutions de diagnostic réseau Savvius sont distribuées en France par NetWalker et vendues en ligne sur NetWalkerStore.

 

Une question ? Contactez-nous depuis le formulaire de contact disponible ici.
Les marques citées sont déposées par leurs propriétaires respectifs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :